Close

DAMIEN JURADO, Unissued EP

Auto-distribution/2020

Le type est prolifique. Pendant son confinement du printemps dernier, le songwriter américain Damien Jurado a composé pas moins de sept albums. Déjà cette année, il nous avait gratifié d’un excellent LP, What’s New, Tomboy ?, paru sur le label indé Mama Bird Recording Co. Comme les maisons de disque permettent rarement à un artiste de sortir ses disques très rapprochés, le musicien de Seattle, Etat de Wahsington, a trouvé une alternative : l’auto-distribution.

Commandé sur la plateforme Big Cartel, Unissued EP nous parvient dans un petit paquet sur lequel le nom de l’expéditeur – Damien Jurado, Maraqopa Inc. – nous renvoie à cette trilogie merveilleuse conçue en compagnie du regretté musicien et producteur ami Richard Swift (Maraqopa/Brothers and Sisters of the Eternal Son/Visions of Us on the Land). Le pli ouvert, on découvre une pochette toute blanche ornée d’un montage photo, sans crédits hormis la tracklist, contenant un unique petit polaroid énigmatique complété de collages et d’inscriptions mystérieuses formant comme un message codé. C’est Jurado lui-même qui a assemblé les pochettes du disque pressé en quantité limitée (1000 exemplaires).

En 25 ans de musique et une quinzaine d’albums, Damien Jurado n’a jamais lassé son auditoire, maniant un sens inné de la mélodie, jonglant entre folk, americana, indie rock et psyché. Ici, avec Unissued EP, il revient à un son proche des albums And Now That I’m in Your Shadow (2006) et Caught in the Trees (2008). Son inspiration pas tarie pour un sou, les vignettes indé se suivent et sont très réussies. Il y a d’abord Alfred Lutter III, son petit xylophone et sa rythmique qui évoque Go First, un titre de 2008. Plus garage dans sa production, Bubba Norris en est à sa deuxième vie puisqu’il apparaissait sur un EP datant de 2010 et répondait au nom de Macha II. En milieu de parcours, il y a le magnifique Dave Madden, la seconde voix féminine apportant beaucoup à sa réussite. Quant à lui, Customer Number 3 mélange voix mixtes en harmonie et énergie noisy. Le bien nommé Arrivals and Departures clôt le disque de belle manière, invoquant une atmosphère à la And Now That I’m in Your Shadow.
Sans verser dans la redite, Damien Jurado jette un petit coup d’oeil dans le rétro le temps d’un mini-album inspiré. On avait affirmé sans trop de difficulté lors de notre précédente chronique qu’il était un grand songwriter. Ce nouvel EP confirme.

Georges.

Close