Close

Le Poids Du Monde, DAVID JOY

Sonatine

Thad Broom revient du Moyen-Orient. Enrôlé dans l’armée alors qu’il a tout juste une vingtaine d’années, il y a vu les pires atrocités et rentre au pays profondément marqué. À côté de Sylva, petite ville des Appalaches qui sert également de toile de fond à l’excellent Par Le Vent Pleuré de Ron Rash, il retrouve son ami d’enfance Aiden et tous les deux s’installent avec Loretta Lynn, leur chienne, dans un vieux mobil-home au bout du terrain d’April,  la mère de Thad. Pour subvenir à leurs besoins, ils volent de la ferraille dans les maisons restées en construction, qu’ils revendent ensuite pourse payer ce qu’il faut en anesthesiants, alcool et meth faisant la plupart du temps bien l’affaire. Un jour qu’ils sont en visite chez leur dealer, celui-ci fait un peu de zèle avec une arme à feu, le coup part, il s’explose le crâne. Les deux amis se retrouvent alors avec une quantité inespérée de cristaux de meth, d’argent liquide et armes. De quoi partir et se relancer pour Aiden s’ils parviennent à revendre, de quoi se défoncer et faire taire ses démons pour Thad. Mais le désespoir entraînant de mauvais choix, une spirale tragique se met alors en place…

Deuxième roman de David Joy après Là Où Les Lumières Se Perdent qui avait déjà reçu un bel accueil. Une histoire qui pourrait faire un écho contemporain à Né Un 4 Juillet sur le traumatisme vécu par les soldats envoyés dans des zones de conflits et en reviennent marqués à jamais, sans repère , toutes les valeurs acquises jusque là ayant volées en éclat. L’occasion également pour l’auteur de dépeindre une société américaine rongée par le chômage , la drogue, l’alcool et la pauvreté.

Un roman réussi. Un rural noir contemporain et glaçant.

 

Close